L’Oyonnalithe

L’Oyonnalithe

Le Parc de l’Oyonnalithe

A la fois très proche du Centre Ville, mais enclavé dans une dépression entre la rue du confas et la rue d’Echallon, le parc de l’Oyonnalithe.

Mais que veut dire OYONNALITHE ?

Cela vient de deux noms : OYONNAX et GALALITHE, matière qui s’est substituée avant guerre en partie au Celluloïd, celle-ci était travaillée dans les différents petits ateliers qui occupaient cet endroit.

Louis GONNETAN y avait créé son usine au début du XXè siècle. Après les peignes de bois, le travail de la corne, c’ést le travail du Celluloïd pour la réalisation des balles de ping-pong. L’usine comptait 30 ouvriers. La guerre signa l’arrêt de l’établissement par la disparition des deux fils. En 1958, l’eau ne faisait plus tourner de machines.

Jusque là en effet, le travail de ponçage des peignes (rouleaux de draps avec de la pieere ponce) était alimenté par des roues à aube sur rivière. L’énerge produite entraînait le rouleau.

La présence de la rivière La Sarsouille, qui traverse l’espace dans sa longueur, celle de l’étang et la naissance d’une coulée verte qui pourrait à terme se prolonger sur le parc René Nidod, tout s’est prêté pour faire de cet espace d’environ 1,6 hectare une zone de promenade et de loisirs. C’est pourquoi l’équipe municipale en place à cette époque avait décidé d’inscrire cette réalisation dans son contrat ville moyenne signé avec la Région Rhône-Alpes.

Fin 1984, l’aménagement de la rue du Confas est terminé, les travaux de démolition des anciens ateliers débutent au printemps 1985, précédent de peu l’opération de curage et l’étanchéité du plan d’eau.

Le parc est désservi par 4 entrées : impasse du Petit Moulin (Moulin Carré), la rue d’Echallon et deux sur la rue du Confas.

L’étang est partiellement ceinturé par un ponton en bois exotique permettant au pr’omeneur d’apprécier le calme, la fraîcheur du plan d’eau.

L’ensemble du parc bénéficie d’un éclairage public d’ambiance et les pièces d’eau de projecteurs aquatiques assurant ainsi d’une part la mise en valeur nocturne de l’ensemble et la sécurité du public d’autre part.

On découvre une vaste surface stabilisée, une aire de jeux pour jeunes enfants et une promenade empruntant le quai de la Sarsouille.

L’étang dans sa partie nord renferme une flore aquatique diverse. La conception paysagère du projet a été assurée par les Services Techniques de la Ville.

Comments are closed.