Légende de Saint-Léger

Légende de Saint-Léger

Esclave à Genève du Roi des Burgondes,
Bathilde, princesse saxonne d’une grande beauté
Qu’aspirait à épouser Clovis II, fils de Dagobert 1er,
Roi des Francs de Bourgogne et de Neustrie.

Chef de la délégation
Chargé de demander
La main de la princesse,
Léodogarius
Vit sa litière accidentée
En traversant le Haut Jura,
Au lieu-dit « Sous Nierme »

Les Oyonnaxiens, habiles au travail du bois,
Eurent tôt fait de la réparer, et, déjà généreux,
Comblèrent les voyageurs d’articles de leur fabrication.

Devenu Evêque, conseiller de la reine Bathilde
Puis Ministre de Childéric II,
Léodogarius n’oublia pas
Les Oyonnaxiens habiles et accueillants,
Et leur concéda le monopole
De la fabrication des peignes de buis
Dont usaient les guerriers francs
Pour ordonner leur longue chevelure.

Ce privilège fit la fortune de la cité
Qui célébra Léodogarius devenu Saint-Léger
Comme Saint Patron de sa prospérité.

Ceci se passait en l’an 639 de notre ère…

Comments are closed.