Avantages et règles de la domiciliation des auto-entrepreneurs

Avantages et règles de la domiciliation des auto-entrepreneurs

Imposée à la création d’une entreprise, la domiciliation concerne également les auto-entrepreneurs depuis le 19 décembre 2014. Tout entrepreneur ou micro entrepreneur, exerçant une activité artisanale ou commerciale, doit obligatoirement avoir une domiciliation professionnelle ou un siège social, correspondant à son adresse administrative. Comme pour les entreprises, l’adresse de domiciliation d’un auto entrepreneur figure sur tous ses documents administratifs, commerciaux et juridiques. Mais quelques spécificités différencient la domiciliation d’auto entrepreneur de celle d’une entreprise classique.

La domiciliation des auto entrepreneurs

Se lancer dans la création d’une micro entreprise oblige l’auto entrepreneur à choisir une adresse de domiciliation. Celle-ci correspond au siège social et désigne l’adresse administrative de votre entreprise. Elle sera notamment utilisée par le Centre de formalités des entreprises, la Direction Générale des Finances et le greffe du tribunal du commerce pour transférer l’ensemble de vos documents administratifs et officiels.

Si la plupart des auto-entrepreneurs ont tendance à croire que la seule solution disponible concerne la domiciliation à domicile, de multiples possibilités s’offrent à vous.

Domicilier ses activités en tant qu’auto entrepreneur

Les différentes possibilités de domiciliation des auto-entrepreneurs présentent chacun, des avantages et des inconvénients. L’idéal, c’est de choisir la solution qui répond concrètement à vos besoins et impacte positivement sur votre image de marque.

Se domicilier chez soi

D’un point de vue pratique, économique et du confort, c’est de loin la solution idéale pour domicilier une micro-entreprise. Cependant, cette possibilité dépend essentiellement des conditions de bail commercial ou du règlement de copropriété. Domicilier son activité chez soi oblige aussi l’entrepreneur à respecter certaines règles concernant le voisinage et les lois communales. De plus, seul un appartement au rez-de-chaussée peut servir de siège social pour une micro-entreprise.

La domiciliation dans un local commercial

Cette solution vous permet de profiter d’une adresse professionnelle, de mutualiser certains frais liés à la gestion de votre activité, et d’évoluer dans un environnement de travail entièrement professionnel. Néanmoins, la location de bureaux coûte souvent cher et vous oblige à supporter des charges supplémentaires (électricité, gaz, entretien, etc.) A ces charges non déductibles s’ajoute également la durée limitée du bail qui vous oblige parfois de changer rapidement d’adresse.

La domiciliation au sein d’un incubateur

L’incubation permet de développer votre micro entreprise de manière totalement anonyme. L’incubateur est généralement une pépinière d’entreprise, une structure professionnelle qui aide les nouveaux créateurs d’entreprise. Il propose notamment une aide financière et technique, ainsi que des services et des conseils. Cette solution vous permet de bénéficier d’un loyer moins cher, incluant la mise à disposition d’un espace de travail équipé, avec des services personnalisés, des formations voire un partenariat durable avec de potentiels collaborateurs.

L’entreprise de domiciliation

Se domicilier dans une société de domiciliation permet d’accroître la visibilité de votre entreprise. Cette solution vous offre la possibilité de choisir une adresse de prestige et de situer votre entreprise dans un quartier connu. Ce type de domiciliation inclut généralement des services de gestion de tâches administratives (location de salle de réunion, secrétariat téléphonique, gestion du courrier, etc.) De plus, c’est une solution entièrement personnalisable.

Les commentaires sont clos.